Vœux de nouvel an 2019 à Mgr Jean MBARGA

La cérémonie a eu lieu en la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé

0
16

L’église universelle célébrait saint jean le 27 décembre dernier. Une occasion choisie par  l’archidiocèse de Yaoundé pour  procéder à la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux 2019 à l’archevêque jean Mbarga.

C’est une cathédrale paré au couleur des grands jours qui accueillait : la curie diocésaine, le conseil diocésain des affaires économique, les zones pastorales, les commissions des services diocésaines services religieux et les associations. Une occasion pour Mgr Daniel EWOLO de revenir sur les avancées de notre Diocèse qui à chaque année progresse non seulement pour un renforcement de la foi de ses fidèles, le vivre ensemble, la formation continue des prêtres, la Caritas, l’éducation, mais aussi pour l’aménagement et la création des infrastructures. l’année 2018 pouvait on le redire présente un bilan exhaustif:

Sur le plan des infrastructures, l’aménagement de la source d’eau du sanctuaire de Nsimalen, la construction du mémorial monseigneur jean Zoa à Mvolye. le réaménagement de la grotte mariale de Mvolye, le lancement des travaux de la nouvelle CDO à Effoulan sans oublier le réaménagement et la réouverture du petit séminaire st joseph d’Akono dont les travaux sont réalisé à 60%…

Sur le plan éducatif, nos établissements font l’effort de se maintenir au sommet. On ne saurait oublier l’INUCASTY qui s’impose dans l’univers académique professionnelle: elle livrera sa première cuvée des aspirants au Brevet des Techniciens Supérieur cette année. La création du Complexe Scolaire Technique Secondaire Mgr Jean ZOA est la dernière infrastructure  éducative de l’archidiocèse de Yaoundé qui a vu le jour en 2018.

Sur le plan économique: cette année 2018 a permis à l’archidiocèse, sous l’impulsion de son Archevêque d’achever le déblayage du chemin pour une visibilité de l’état d’endettement de notre Diocèse.

Par ailleurs, l’année 2018 a aussi été une année douloureuse. La perte de Mgr François Xavier AMARA chapelain de sa sainteté: Ses compositions musicales, ses traductions des livres liturgiques en Ewondo sont des souvenirs qui resteront gravés dans nos mémoires. Le drame de Minkan: une Eglise qui s’est effondré emportant avec elle deux fidèles.

Toutes fois, l’année 2018 a aussi été une année riche en enseignement avec marie mère médiatrice ou encore dames  des victoires, fidèles épouse de joseph. C’est cette mère que nous avons célébré  pendant un an à travers pèlerinages enseignement et congres. En octobre dernier nous avons clôturé l’année de Marie, laissant la place à celle de Saint Joseph son époux.

Et s’il faut connaitre st joseph !

Joseph est l’époux de marie il était grand charpentier de Nazareth. Un père attentif et un époux fidèle. il sera notre compagnon tout au long de l’année. Un choix spirituel de Mgr jean MBARGA qui a insisté sur le silence de joseph et sa chasteté qui mérite d’être médité cette année par nous fidèles. 2019 doit nous permettre à marcher sur les pas de Saint Joseph. 

Cette année comme celles précédentes, les présents destinés à l’Archevêque de Yaoundé ont été orientés vers un projet important du Diocèse, en occurrence la suite des travaux au petit séminaire d’AKONO. toutes les zones et administrations diocésaines se sont données à cœur à cet exercice annuel qui s’est achevé par la dédicace de la nouvelle publication de Mgr l’Archevêque.

                                                                                                                                  LOUIS COLINS MAWOUNG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici