Rentrée solennelle à l’INUCASTY

0
88

Avec l’Institut Universitaire Catholique Sainte Thérèse de Yaoundé, l’Archidiocèse voudrait aussi faire ses preuves dans l’enseignement supérieur. Le nouvel institut créé en juillet 2017 dernier par Mgr Jean MBARGA a ouvert ses portes ce mardi 10 Octobre 2017.

406 étudiants au total viennent d’être admis aux deux concours qui leur donnent accès à l’INUCASTY. La messe pontificale présidée par Monseigneur Jean MBARGA, archevêque de Yaoundé et fondateur de cette nouvelle institution, a donné le las de la journée. C’était en l’église francophone Saint Esprit de Mvolyé qui d’après lui devra servir pour les célébrations quotidiennes des eucharisties de la famille Inucastienne. Au cours de cette eucharistie, Monseigneur a officiellement installé l’équipe dirigeante de  ce nouveau-né vers qui sont portées toutes les attentions. Les Abbés louis Claude MBARGA, Directeur, Emmanuel Thaddée ABENA, secrétaire administratif et François LIKOUNG LIKOUNG, secrétaire académique ont professé leur foi et prêté serment devant leurs confrères, les parents, les étudiants et le directeur du développement de l’Enseignement Supérieur Monsieur Laurent Charles OMBGA. Le deuxième grand moment était ponctué par  les allocutions du Directeur du nouvel institut, les deux secrétaires, celui du directeur du développement de l’enseignement supérieur, représentant du ministère et le fondateur a clôturé cette partie.

Il était question de présenter le fonctionnement de l’Institut avec toutes ses parties prenantes. Et le représentant du ministère qui n’a pas hésité à dire leur satisfaction pour ce projet qu’ils suivent depuis la gestation de son idée. Il a par ailleurs montré les défis et les exigences qui s’offrent à ses initiateurs en ce qui concerne le rôle que l’Eglise catholique a toujours joué dans l’éducation et la formation des jeunes camerounais.  La plus grande ambition qu’il a présenté c’est de voir l’INUCASTY se hisser aux plus hautes sphères de l’enseignement supérieur en décrochant la place de major national.

Et pour le fondateur, une grande école de plus ce n’est pas de trop comme l’a d’ailleurs estimé le Professeur Laurent Charles OMBGA. C’était un besoin urgent  au regard des 1600 bacheliers que vient e produire encore les établissements de l’archidiocèse de Yaoundé qui en produisent environ 1 500 chaque. L’administration, le pastoral et l’académique sont les grands piliers sur lesquels est basé le projet éducatif de l’institut tel que présenté par  le fondateur. Pour Mgr Jean MBARGA, l’archidiocèse de Yaoundé voudrait par ailleurs répondre à l’appel du Saint Père François dans son exhortation Africae Munus au sujet de la formation intellectuelle des jeunes.  Depuis ce mercredi 11 Octobre 2017, le train de l’INUCASTY est en marche avec les cours de remise à niveau auxquels les étudiants ont eu droit.

CEN, cfmy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici