Pâques 2019: La fête était belle

0
116

Le carême 2019 est désormais derrière nous et nous l’avons tous célébré chacun en sa manière. L’archidiocèse de Yaoundé a tenu à ces promesses en faisant vivre  à ses fidèles tous les bons moments de la fin de cette période d’intenses activités. L’occasion de faire un bilan s’impose:

Tout a commencé par un pèlerinage au mont FEBE  le samedi 13 avril 2019, un jour avant la fête des rameaux, occasion pour les fidèles de la cathédrale et ceux de la chapelle d’émana qu’assistait d’autres fidèles du mont FEBE de se mettre en condition pour une bonne semaine sainte. Louanges, adoration et confessions étaient au menu.

Le dimanche des rameaux a été particulier cette année à la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé en ce que le père Archevêque l’a vécu avec ses fidèles et le message porté par l’ensemble du clergés était celui de l’humilité. « Reste humble comme le christ ».

La messe du jeudi saint commémorait le dernier repas que  jésus a pris avec ses apôtres. Il prit le pain et le vin, et rendit Grace, instituant ainsi le sacrement de l’Eucharistie.  Jésus lava les pieds de ses disciples, rituels respecté dans  toutes les  paroisses. C’était donc le même son de cloche au Carmels d’Etourdi où Mgr célébrait la : tradition in « coena domini » avec les sœurs carmélites.

Le Vendredi saint, Le Christ est mort sur la croix. C’est le jour le plus triste et le plus sombre du chrétien. Tout a commencé avec notamment  le « Ndon Awu » suivie du « Nsili Awu » et bien d’autres étapes qui est une tradition funèbre béti pratiqué pendant les deuils (bien expliqué dans l’article C’est Quoi le Triduum Pascal?). Ici les représentant d’associations s’adressaient au clergé vêtu de noir. La question sur les circonstances du décès de jésus étaient récurrente. Un moment de tristesse mais aussi riche en enseignement et en culture surtout avec la contextualisation à la camerounaise. A la Cathédrale de Yaoundé, on peut encore garder en souvenir les phrases telles que : « a Fara Olomo….ekiée »; « a Fara ONDOBO………HOOOO »; Attaché en bas attaché en haut je demande la mort  de jésus » ou encore « je suis le centurion romain. Waieeeeee………wayayouiiiiiiiiii ». Précisons que c’est la paroisse st d’esprit de Mvolyé qui a eu l’immense honneur d’accueillir Mgr l’archevêque pour la célébration de la passion. Oui, un rituel fort couru qui a donné place aux lamentations et à la vénération de la croix, puis au dernier grand chemin de croix.

Le Samedi saint était  jour de silence et de recueillement. Il a été question de méditer sur la mort du Christ sur la croix et Sa mise au tombeau. C’était également le jour de la vigile pascale. La prison Centrale de Kondengui accueillait Mgr Jean MBARGA à cet effet,  question de raffermir la foi de ceux de nos frères prisonniers qui perdent espoir. Ce jour on a également assisté aux baptêmes des catéchumènes, dans les paroisses.

Le Dimanche Pascal, grand Jour de joie et d’allégresse a été célébrée avec beaucoup de ferveur, de joie et de lumière. Hosanna Hosanna Christ est ressuscité des morts…….hosanna, il a vaincu la mort. Outre toutes les péripéties qui ont marqué cette journée il faut noter le message délivré par Mgr jean MBARGA durant son homélie à la messe pontificale diffusé à la CRTV en direct de la Cathédrale Notre Dame des Victoires: « La paix soit avec vous… » Le pasteur propre de l’Archidiocèse de Yaoundé est revenu sur la paix au Cameroun, la paix dans nos foyers, la paix du cœur pour un chrétien accompli et un Cameroun meilleur avant d’inviter les uns et les autres sur une table de dialogue pour la construction de notre beau pays.

…et la fête était belle.

Louis colins Mawoung

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici