Méditation du Lundi 06 Février 2017

0
23

Lundi de la 5e semaine année impaire

Durant son ministère missionnaire, en plus de son enseignement, dans son parcourt au sein des villes et des village, Jésus se donnait cette amour pour les souffrants. Il guérissait les malades et expulsait les esprits mauvais. Une urgence se fait présent : sécourir ces paesonnes pauvres et souffrantes. Il se rend disponible à les servir, en s’oubliant lui-même. Tous ce qui était important dans sa mission, c’est de donner une lueure d’espoir aux malade : redonner une santé du corps et de l’âme afin que chacun d’entre eux retrouve l’équibre perdu à cause du péché. Car ce péché rend l’homme impuissant devant Dieu. D’où sa présence nous porte à l’expérimenter comme une création nouvelle de tous son être. C’est la raison pour laquelle nous devons comprendre que s’approcher de lui et aller à sa rencontre est une source de vie, afin de ne pas laisser le péché nous gagner et nous envahir. Sa présence auprès de ces malades npus amène à comprendre qu’il est véritablement le Christ des pauvres et des tout petits gagneurs premier du royaume de Dieu. Bref qu’il demeure l’ami incontestable des pauvres, des petits, des étranger, des malades et des pécheurs.

Bien que Jésus soit considéré de la sorte, pour nous aujourd’hui, comment pouvons nous le toucher ? c’est premièrement dans les sacrements, ensuite dans la foi. Un toucher qui  reste intime, proche avec lui. Puisque à travers la grâce sacramentelle nous trouvons auprès de lui la consolation plus principalement dans l’Eucharistie, le sacrement de Réconciliation et la prière. C’est pourquoi en nous donnant son Corps et son Sang, il nous donne aussi la vie ; même pendant les moment les plus difficiles de notre existence

Quand nous sommes passés par l’épreuve et le manque, nous sommes plus présents à la création et nous sommes plus présents les uns aux autres, à l’essentiel !

Demandons donc à Dieu de nous guérir afin de demeure au cœur de sa présence, en nous guérissant et de nous remettre au cœur de la création qui est si merveilleuse.

Abbé Pierre Alain NHIOMOG Curé de la paroisse Notre Dame de Lourdes de Ngomou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici