Focolari : in memoriam

0
39

Cela fait exactement 9 ans que la fondatrice du focolari a été rappelée à Dieu. Ce dimanche 12 Mars ; le collège La Retraite a abrité les festivités liées à cet événement qui a donné lieu à une journée d’activités.

Le 9e anniversaire du décès de Chiara Lubich constitue le principal prétexte de cette journée de retrouvailles. Enfants jeunes et adultes étaient au rendez-vous sous la conduite des responsables. La célébration eucharistique a permis au groupe de confier de nouveau à la miséricorde de Dieu l’âme de Chiara décédée il y a 9 ans. Une célébration qui a donné place à une conférence animée. Un enseignement qui était basé sur la famille car la journée était dédiée à la  famille. Au cours des entretiens, les conférenciers ont montré aux participants qu’elles sont les responsabilités et les missions qui incombent à la famille aujourd’hui, cellule de base de la société. L’éducation des enfants et le rôle des parents. Il est à rappeler que l’attention est portée sur la famille parce que le mouvement à ce jour a connu plusieurs ramifications. Parmi lesquelles la famille nouvelle qui existe depuis 50 ans. Ce point d’honneur était aussi à l’occasion de cet autre anniversaire.

« Jeunes du monde entier, unissez-vous ! » c’est l’appel lancé par Chiara Lubich en 1967 aux jeunes et aux enfants. Un appel qui reste actuel aujourd’hui et qui a pour premier destinataires les jeunes et les enfants. Elle leur proposait de « rassembler un grand nombre possible de jeunes du monde et de lancer une grande révolution au cri de « unissons-nous » une révolution d’amour qui avait pour but la réalisation du testament de Jésus « que tous soient un ». C’est ce but qui est toujours poursuivi aujourd’hui. Au Cameroun, le mouvement est présent depuis 1963 d’abord installé à Fontem (Dschang) puis à Douala et Yaoundé qui fait parti de la délégation de Douala entre autres.

CEN, cfmy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici