Commission Justice et Paix : Causerie éducative avec les moto-taximen de Nkoulou-Carrière

0
25

A titre de rappel, la Commission Diocésaine Justice et Paix  dans ses activités accompagne les couches défavorisées (les détenus, les veuves, les moto-taximen…), éduque à la paix dans les établissements scolaires et promeut un dialogue permanent entre les élus et les populations.

Pour ce qui est de l’activité d’hier (7/10/2019), agissant dans le cadre de ses missions, la Commission Diocésaine Justice et Paix a organisé une causerie éducative la paroisse St Ignace de Loyola de Nkoulou avec les moto-taximen de Nkoulou (carrière).

Les moto-taximen, considérés comme des ratés de la société sont une couche vulnérable et très influençable lors des tensions socio-politique. Alors dans le but de désamorcer ces tensions latentes, justice et Paix s’est rendue au côté de ces derniers pour  écouter les problèmes qu’ils ont au quotidien dans leur profession et les accompagner dans la recherche des solutions à ces problèmes.

Pour cette activité, le panel était constitué d’un chef traditionnel M. ATANGANA et de deux membres de Justice et Paix, Mme Viviane TOUKOMBO et M. Daniel ZOA. Les participants ont été entretenus sur l’amour de soi et sur l’amour des autres. En aimant ce qu’on fait (profession) et ce qu’on est (professionnel de la moto Taxi) on devient inévitablement un facteur de paix.

Par la suite, une séance de questions-réponses a été menée afin d’organiser ces professionnels du transport en une association légalement reconnue, et pourquoi pas en un syndicat pour mieux défendre dignement et pacifiquement leurs droits. Au terme des échanges les différents acteurs se sont accordés  pour la tenue d’une assemblée générale afin de mettre sur pied un bureau et en une association légalement reconnue. Et la Commission Justice et Paix s’est engagée à accompagner les moto-taximen  à le faire le jeudi le 17 octobre 2019 à partir de 9 heures à la paroisse de Nkoulou.

Etaient alors présents 37 moto taximen de la zone de Carrière Nkoulou, les membres de justice et Paix, et quelques usagers qui empruntent ce moyen de transport.

Et c’est dans la bonne humeur que les différents participants à cette causerie se sont séparés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici