Biographie de Mgr François-Xavier Vogt (1870-1943)

0
4

3 décembre 1870 : Naissance à Marlenheim (diocèse de Strasbourg France).  A l’âge de 14 ans, il est remarqué par un père spiritain de passage qui l’envoie à l’école apostolique de Beauvais, où il doit apprendre le français avec le latin

19 mars 1888 : réception de l’habit religieux (en la fête de saint Joseph son saint patron)

1895 : Entrée au grand scolasticat de Chevilly,

1898 : Profession religieuse

28 octobre 1899 : Ordination presbytérale.

1902 : nommé au Petit scolasticat de Knetchsteden par la province spiritaine d’Allemagne

1906, à 35 ans : nomination comme  vicaire Apostolique de la nouvelle Circonscription du Zanguebar Central avec comme siège Bagamoyo, en Afrique Orientale allemande (à présent Tanzanie), en face de Zanzibar.

14 octobre 1906 : Sacré évêque à Knechtstetten, par le cardinal archevêque de Cologne

24 décembre 1906 : il part de Naples pour Bagamoyo

15 janvier 1907 : arrivée à Bagamoyo. Dans ce milieu musulman, le petit noyau catholique est fait d’esclaves rachetés, d’enfants malades et de vieillards soignés. Les missions loin à l’intérieur sont prospères et il commence à les visiter à partir de la Pentecôte 1907, mais ces voyages sont très longs, car elles sont également très éloignées les unes des autres

Décembre 1921 :  congé en France pour ne plus jamais revenir

2 octobre 1922 : Arrivée au Cameroun comme vicaire apostolique

1933 : il reçoit les vœux des trois premières religieuses camerounaises Filles de Marie

1935 : premières ordinations des prêtres diocésains camerounais

1936 : Fondation de la Congrégation des Filles de Marie de Yaoundé (reconnaissance officielle par le Saint Siège)

4 mars 1943: Retour chez le Père. Il repose au cimétiaire de Mvolyé Yaoundé / Cameroun

Mgr François Xavier VOGT, Administrateur Apostolique de Yaoundé 1922-1943

Homme méthodique et systématique, zélé apôtre et grand administrateur, on reconnaissait en lui l’envoyé de Dieu parce qu’il était pacifique, doux et humble ; il réussissait à faire adhérer ses missionnaires à ses convictions. Il avait pour dévotions principales le Cœur Immaculé de Marie et Saint Joseph. Il consacra sa vie à l’apostolat des âmes les plus délaissées, des âmes dont personne ne voulait, des races les plus méprisées en venant chez en Afrique, au Cameroun comme missionnaire pour se sanctifier et servir les « pauvres Noirs » c’est son rêve qui s’est réalisé. Il fonda la Communauté des Filles de Marie de Yaoundé pour cette noble cause.

SON ŒUVRE

A son arrivée à Yaoundé en 1922, il trouve que 67 000 baptêmes avaient été conférés, 136 000 en 1930, 158 000 en 1932 dans le seul diocèse de Yaoundé, 208 000 en 1938, 400 000 en 1943, année où s’éteint Mgr François-Xavier Vogt (1870-1943) le vicaire apostolique qui a présidé à cette « nouvelle Pentecôte », le plus grand succès missionnaire de la Congrégation du Saint-Esprit (avec celui du pays Ibo au Nigéria).

FONDATION DES MISSIONS PAR LES EVEQUES SPIRITAINS

Mgr VOGT (1923-1931) a reçu des Allemands

  • Marienberg 1890
  • Edéa 1891
  • Kribi 1891
  • Yaoundé 1901
  • Deïdo 1905
  • Ngovayang 1909
  • Minlaba 1912
  • Saint-André 1912

– A fondé lui-même :

  • Akono 1923
  • Nden 1923
  • Efok 1926
  • Nlong 1926
  • Samba 1928
  • Medzek 1928
  • Bikop 1930
  • Omvan 1930
  • Bafia (Lablé) 1930
  • Doumé 1930
  • Eseka 1930
  • Akok 1930
  • Nkilzok 1931
  • Nkolavolo  1931
  • Ntui 1931 (*)

* Ntui fondée par les Prêtres du Sacré-Cœur (Betamba) a été cédée au Vicariat de Yaoundé en 1948.

Mgr VOGT (1932-1943) a fondé lui-même

  • Etoudi 1932
  • Lomié 1932
  • Obout 1932
  • Nkumu 1933
  • Mfumasi 1933
  • Nanga Ebogo 1934
  • Mbalmayo  1934
  • Nkol Mebanga 1935
  • Yokadouma 1935
  • Otele (Ewondo)  1936
  • Yangben 1937
  • Oveng 1938
  • Batouri 1938
  • Messaméra 1938
  • Atega 1938
  • Tala 1940
  • Bibe 1940
  • Bertoua 1942
  • Bétaré oya   1942

 

Ses écrits

104 circulaires en 20 ans de vicariat.

Il est l’initiateur de la Presse Ecrite à Yaoundé avec le célèbre « Nleb-Bekristen » publié uniquement en langue Ewondo et qui avait pour objectif atteindre toutes les communautés chrétiennes même les plus éloignées et leur faire connaitre la parole de Dieu.

Sources :         – La Geste des Spiritains (Histoire de l’Eglise au Cameroun 1916-1990)

                       – Du Kilama-Ndjaro au Cameroun Mgr François-Xavier Vogt

                       – Dépliant des Filles de Marie de Yaoundé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici