Bicentenaire des sœurs de la compassion

0
24

Deux cents ans au service de la miséricorde et de la charité. L’année du bicentenaire ouverte en 2016, s’est clôturée ce samedi 04 Novembre 2017 à la paroisse Marie Médiatrice de Nkolbeck.

Fondées en 1817 à Toulouse par un Abbé et une religieuse. C’est depuis 1965 que les sœurs Filles de Notre Dame de la Compassion séjournent au Cameroun. Installées d’abord dans le diocèse d’Ebolwa précisément à Minkan, où elles ont passé 40 ans et depuis 1982 elles sont à Yaoundé au quartier Mimboman. Toute une année pour célébrer leurs 200 ans au service des mineurs prisonniers, des jeunes enfants de la rue, des familles déshéritées à travers la santé et l’éducation entre autres. C’était important de marquer ce petit temps d’arrêt pour regarder ce qui est fait depuis 200 ans et projeter l’avenir car l’histoire reste ouverte malgré cet événement qui rentre dans les archives a expliqué la sœur responsable du comité de ce bicentenaire. C’était aussi un moyen pour reconnaitre l’amour compatissant de Jésus qu’il manifeste à ceux vers qui les sœurs sont envoyées au quotidien.

Pour Mgr Jean MBARGA, c’est une action de grâce au Seigneur et une reconnaissance à l’endroit des sœurs pour cette grande implication dans cette pastorale. L’évangile pour la circonstance était celui du bon samaritain. Et l’Archevêque de Yaoundé qui a recommandé d’être compatissante comme Marie qui l’a été en acceptant d’être la Mère de Jésus. En cette année mariale, il est question de chercher à avoir un cœur compatissant et aimant, apprendre à souffrir avec les autres et en Eglise, avoir la compassion pour les autres et éviter d’avoir un cœur dur. La messe était animée par la chorale Saint Kisito, des enfants de la paroisse d’Emombo marché.

CEN, cfmy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici