Année mariale : les activités se clôturent. 

0
143

Ce samedi 25 Aout 2015, le sanctuaire marial Marie Médiatrice d’Etoudi écrit une nouvelle page de son histoire car, peu à peu le vœu de l’Archevêque de Yaoundé, celui de faire d’Etoudi un pôle missionnaire rayonnant qui répondre à sa mission première comme Mvolye sa Mère est en train de se matérialiser. C’est aussi la joie des natifs qui ont donné à l’Eglise (à Dieu) ce qu’ils avaient de plus chère: leur terre. Créée quelques années après Mvolye, Etoudi a connu un retard de croissance. Heureusement, les chrétiens et leurs pasteurs sont résolument mis au travail  pour correspondre aux attentes de l’ordinaire du lieu et des fidèles eux-mêmes.

A la suite de Mgr l’Archevêque, toute la communauté diocésaine: religieux et religieuses, prêtres, membres du gouvernement, fidèles et dévots de la Sainte Vierge, natifs d’Etoudi, admirateurs et curieux ont tous convergé au Sanctuaire marial Marie Médiatrice d’Etoudi. La clôture de l’année mariale en ce lieu consacré à la Mère du christ est à l’origine de cette mobilisation massive. Ouverte en octobre 2017 au Sanctuaire du Très Saint Rosaire de Messa c’est le sanctuaire d’Etoudi qui a eu le privilège d’abriter la clôture de cette qui, o combien a été riche en grâces, miracles, sacrifices, bénédictions. Que d’églises construites consacrées, que de lieux érigés en sanctuaires dédiés à la Reine du Ciel, le retour du petit Séminaire à Akono, la création d’une université et d’un collège d’enseignement techniques, tout ceci se fait compter parmi les fruits de l’année mariale. Tel est le bilan non exhaustif dressé par Mgr Jean MBARGA pour qui la fête de ce jour est le couronnement de la présence de Marie au milieu de ses fils et filles. Ce qui a fait de Yaoundé un diocèse marial avec pour nouveau nom « Ongola Akogelan (Yaoundé prie) ». Cette eucharistie qu’il préside lui-même assisté de Mgr Paul LONTSIE EVESUE de Yokadouma se veut un motif d’action de grâces pour dire merci à la Sainte Vierge Marie qui a été présente dans l’archidiocèse de Yaoundé tout au long de cette année et pour toutes les grâces qu’elle a déversé à ses enfants. Car la conviction de Mgr l’Archevêque est que toutes les personnes qui l’ont prié avec foi ont été exaucées. Invitation à ceux qui n’ont pas vu leurs vœux réalisés à continuer à l’implorer car c’est l’année qui s’achève et la dévotion à la Mère des miséricordes qu’il faut continuer à prier. Son pèlerinage à travers les paroisses et les zones se poursuit.

Les nouveaux membres de la curie dont le modérateur et les vicaires généraux ont officiellement été présentés et pris fonction après avoir prêté le serment de fidélité.

En présence de tous les pèlerins, Mgr l’Archevêque a re-consacré l’archidiocèse de Yaoundé à la Très Sainte Vierge Marie. Il a déposé à ses pieds, un cierge allumé, symbole de toutes les prières et grâces reçues après la prière consécratoire.

Même si l’année mariale se referme ce jour, la ferveur et la dévotion mariale renouvelée et développée tout au long de cette année ne doivent pas finir. C’est l’appel de Mgr l’Archevêque à Etoudi au moment où la Sainte Vierge quitte au-devant de la scène et passe le relais à son cher époux Saint Joseph à qui la nouvelle année pastorale 2018-2019 est consacrée. L’annonce faite à Esse le 17 mars 2018 sera concrétisée par une messe solennelle de transition qui marque à la fin d’une année et le début de l’autre consacrées respectivement à l’épouse et à l’époux.

CEN, Cfmy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici