Le premier symposium du COSMAM à Yaoundé

0
212

Vie consacrée qui vient de vivre un grand moment de son histoire: le tout premier Symposium continental de la Confédération des Supérieurs Majeurs d’Afrique et Madagascar (COSMAM) qui se tenait à Yaoundé s’est s’est clôturé ce samedi 13 Janvier.

Les travaux se sont tenus à la Basilique de Mvolye depuis le 11 Janvier. « Personnes consacrées : identité, prophétie et mission » c’est le thème des travaux de ces premières assises diligentées par Son Eminence le Cardinal Joao Braz de Aviz, Préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de vie Apostolique (CIVCSVA). Il est important de rappeler que l’idée ces assises que la conférence des Supérieures Majeurs et Délégués du Cameroun a le privilège d’abriter est née il y a deux ans à l’assemblée des Supérieurs Majeurs tenue à Brazaville en 2015. C’est sous le signe de la continuité de cette assemblée et le prolongement de l’année de la Vie Consacrée. C’est les consacrées hommes et femmes  venus de tous les coins de l’Afrique et de Madagascar qui se rencontrent pour parler en profondeur des questions qui concernent leur vie. La question liée à l’indenté n’est pas des moindre ni celles liées à la prophétie et à la mission. Un thème salué à sa juste valeur par l’Archevêque de Yaoundé qui a encouragé et reconnu l’apport des personnes consacrées au sein de l’Eglise qui est au Cameroun et à Yaoundé exclusivement. Le ton de ces trois jours de réflexion avait été donné dès la cérémonie d’ouverture le jeudi 11 Janvier 2018. Où le chargé d’Affaires à la Nonciature Apostolique du Cameroun et de la Guinée Equatoriale, a montré qu’il s’agit de la communauté qui lorsque celle-ci n’a pas de racine est une communauté qui a perdu son identité, lorsqu’elle ne vit pas le présent n’est pas prophétique ou alors lorsqu’une communauté ne se lance pas dans la mission, elle reste sans avenir. Il s’agit donc pour la personne consacrée de trouver une nouvelle façon d’être témoin de l’évangile. A-t-il poursuivi.  C’est donc dans la diversité culturelle, ethnique et linguistique, que les consacrés ont travaillé d’arrache pieds question de voir comment créer les liens d’une communion profonde qui les lie en tant que fils et filles d’une même et seule Eglise. Car ils sont appelés ensemble à vivre, annoncer et témoigner entre autres du Christ au milieu des siens. Pour un avenir beaucoup plus reluisant, ces premières assises ont abouti sur de nombreuses résolutions.

CEN, Fmy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici