Organisation Catholique pour la Santé au Cameroun : le Coordonnateur National de l’OCASC en visite à Ngaoundéré

0
19

Dr Macaire BILOA, Coordinateur national de l’Organisation Catholique pour la Santé au Cameroun(OCASC) est de retour au Siège à Yaoundé, après un séjour de deux semaines passé dans la Région de l’Adamaoua.

 Parti depuis le 17 février dernier sur l’invitation de Mgr Emmanuel ABBO Evêque du Diocèse de Ngaoundéré, pour visiter et assurer la préparation du plan de développement des 11 formations sanitaires du diocèse en projet. Bien qu’un consultant extérieur soit retenu pour effectuer le travail, l’Evêque tient à ce que l’OCASC par la personne du Coordinateur national, soit l’œil interne qui supervise l’évolution du  projet.

Après sa grande tournée dans les différentes formations sanitaires tenues pour la plupart par les religieuses, Dr BILOA  se félicite d’avoir effectué ce tour de terrain qui lui aura permis de toucher du doigt la réalité, et  de dresser un tableau, où s’identifient clairement  des points forts  mais aussi les points faibles des structures du diocèse de Ngaoundéré. Dans la colonne des points forts figurent: la qualité, et l’entretien des infrastructures, le plateau technique, l’accueil et la qualité des soins y compris les coûts. Au rang des points faibles se trouvent: le plateau technique vétuste de quelques centres, l’insuffisance de personnel qualifié dans certaines formations, le manque des services spécialisés dans les centres reculés tels que  les soins dentaires et ophtalmologiques.

Dr BILOA va plus loin en relevant également, quelques menaces et opportunités autours des formations sanitaires. Comme menaces : l’accès difficile dans la région et l’instabilité du personnel suite au recrutement de la Fonction publique. Au rang des opportunités : l’appui de certains partenaires comme Misereor,  l’Existence des programmes  tels que Chèque santé,  et PBF,  la bonne entente avec tous chefs de district et le Délégué Régional de la santé de l’Adamaoua.

Il convient de d’expliquer que « Chèque Santé » est un programme du Ministère de la santé,  avec l’appui des partenaires dans les régions septentrionales, pour réduire la mortalité maternelle et infantile. Concrètement, la femme enceinte achète un chèque de 6000, qui couvre toute sa prise en charge pendant sa grosse y compris les échographies obstétricales et même une césarienne s’il faut.

PBF un mécanisme de financement du Ministère de la santé qui consiste à acheter les résultats. Le programme achète les résultats selon des normes standards, ce qui améliore la qualité des soins. Une partie de l’argent reçu va en prime aux prestataires des soins, l’autre partie d’argent allant à l’investissement pour améliorer les infrastructures et les équipements.

Manga/Celcom/CENC- 02-03-2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici